Le collectif des actrices et acteurs culturels et des citoyen.ne.s engagé.e.s de Lozère (« On rouvre 48 – Théâtre de Mende habité ») vous invite, chacun.e et tou.te.s, à vous joindre à la manifestation revendicative du vendredi 23 avril dès 16h, place Chaptal à Mende.

Nous souhaitons en effet faire de ce vendredi 23 avril un « vendredi de la colère » particulièrement fort, puisqu’il s’agit d’une grande journée de mobilisation nationale où les nombreux lieux culturels occupés partout en France et les organisations syndicales appellent à une journée de convergence des luttes pour demander l’abrogation de la réforme de l’assurance chômage*.

Ici, en Lozère, où, comme partout, beaucoup d’entre nous seront très fortement impacté.e.s par cette précarisation supplémentaire de nos acquis sociaux, nous aimerions faire de ce rendez-vous revendicatif un moment spectaculaire et festif, qui s’épanouira, de 16h30 à 17h15, avec l’enterrement collectif de toutes les choses que nous ne souhaitons pas garder dans « le monde d’après ».

Menée par la compagnie Cortège de Tête, cette performance est ouverte à tou.te.s, soit en venant la préparer avec nous au Théâtre de Mende au préalable, soit en nous rejoignant le jour J place Chaptal avec ce que vous souhaitez enterrer (textes, objets, symboles…), devant le cénotaphe que nous érigerons à cet effet au pied de la cathédrale. Cette action sera le moment pour nous tou.te.s de dire collectivement :  « La lutte pour un avenir plus désirable commence ici et maintenant. Nous voulons faire converger nos luttes et nos révoltes pour enfin se défaire de nos chaînes, sortir de la résignation, espérer, rêver ensemble et se promettre qu’on va vraiment se débarrasser de ce qu’on ne veut plus. »

Venez donc partager avec nous vos colères, vos regrets et surtout vos ras-le-bol, en récitant (ou lisant)** un bref éloge funèbre à toutes ces choses dont vous souhaitez vous débarrasser enfin.

Avis de décès de nos acquis sociaux, tués par nos gouvernements successifs, et de tout ce dont - nous -  nous ne voulons plus dans le monde d'après.
L’avis de décès de nos acquis sociaux, tués par nos gouvernements successifs, et de tout ce dont, nous, nous ne voulons plus dans le monde d’après.

La manifestation se poursuivra en cortège en direction du Théâtre de Mende, symbole s’il en est d’une résistance qui gronde, où se tiendra une Causerie Extraordinaire, agora de nos luttes à tou.te.s,  de nos combats et de nos colères, pendant laquelle nous souhaiterions entendre vos préoccupations, vos doutes et vos problématiques spécifiques.

Vous êtes enseignant.e, lycéen.ne, étudiant.e, soignant.e, saisonnier.e, paysan.ne… ? Vous travaillez dans la restauration, le médico-social… ? Venez !  Nous y parlerons par exemple des lits fermés dans les hôpitaux, des micro CDD sous-payés devenus la norme, et de ce que chacun.e veut mettre à l’agenda des luttes et des revendications pour le printemps qui s’annonce.

Nous voyons en effet ce vendredi 23 avril comme un tour de chauffe pour nous préparer ensemble à porter massivement nos revendications à l’occasion de la traditionnelle manifestation du 1er mai, pour ensuite rendre ensemble ce printemps inexorable.

Besoin de + d’infos ou des propositions à faire ? contact@on-rouvre-48.fr (ou par sms au 07 82 42 41 60)

Belle journée, A très vite, Les occupant-e-s du Théâtre de Mende

(*)La manifestation est déclarée en préfecture vous pouvez donc télécharger ci-contre l’attestation de déplacement vierge à remplir avec les infos suivantes :
déclarée au préfet/ maire de : Préfecture de la Lozère
de 16h00 à 18h30 depuis la place Chaptal jusqu’au Foirail (Théâtre de Mende), à Mende, organisée par Le Collectif des Actrices et Acteurs Culturels de la Lozère

(*) si vous ne savez pas de quoi il retourne, nous vous conseillons vivement la lecture de la BD d’Emma « C’est comment qu’on survit » – qui explique très bien comment cette réforme, dont l’entrée en vigueur prévue le 1er juillet affectera (en mal) la vie de millions de chômeurs et précaires de l’emploi (saisonniers, intérimaires, etc) : https://lundi.am/Une-bande-dessinee-pour-comprendre-la-reforme-de-l-assurance-chomage

(**) une trame d’éloge funèbre, à compléter avec vos propres mots, vous sera proposée cette semaine ici ou par courrier électronique, et sera disponible sur place, le jour J, si vous le souhaitez.